Enora de Parscau trio

ONNI.jpg

Trois humains, musiciens de surcroît, ont croisé la route d'êtres supérieurs... Peut-être ont-ils été enlevés dans les années 70... Ils réapparaissent dans le monde d'aujourd'hui dotés d'une mission importante...

Là-haut, ils ont découvert l'importance fondamentale de la danse de fest-noz... La mazurka, le plinn, la gavotte sont tant de remèdes dont l'humanité a besoin... Par transmissions de pensées, ils ont reçu le pouvoir du swing, du twang, et du tzoing, tout un bagage lourd à porter qu'ils tenteront de restituer sur scène...

Lors de leur absence, ils ont constaté un net déclin de l'autodérision et du calembour alambiqué, et ce, notamment dans le monde de la musique bretonne... Le souffle des êtres rencontrés guide leur plume à chaque strophe de leurs chansons, amenant à des réflexions philosophico(s)miques...

S'étant imprégnés du jazz, de la "musique actuelle", de la musique populaire lors de leur voyage spatio-temporel, les trois musiciens tentent de s'extraire de leurs influences twist/boogie/woogie/country/

madison de leur époque... Ils y parviennent !

Leur musique ne demeure pas moins inédite, un joli petit cadeau du ciel !

Distribution :

Enora de Parcsau : chant

Maela Le Badezet : chant et harpe

Patrick Boileau, batterie